Le Brésil assèche l’identité belge


Olivier Cromwell a affamé l’Irlande au 17ème siècle. L’URSS a brûlé ses villages pour priver l’armée allemande de nourriture. Le grand bond en avant de Mao a plongé la Chine dans la famine. Aujourd’hui, le consortium belgo-brésilien AB InBev assoiffe notre plat pays. Les augmentations du prix de la pinte s’enchaînent. Ce complot vise avant tout à mettre en bière le peuple le plus courageux de Gaule.

 
Les comploteurs de Rio se lancent dans une politique coloniale. Ils privent les Belges de leur ivresse, et donc de leur clarté d’esprit. Ô combien d’âmes en peine errent dans les rues, dégonflées de tout honneur, telles des outres vidées de leur jus ! Combien de familles plongent dans une banalité affligeante ? Combien d’ex-ministres sont acculés aux confins du désespoir ? Et le résultat provoqué monte aussi vite à la tête qu’un shoot de tequila ! Suivant le reste de l’Europe, le nouveau ministre des pensions se sent obligé d’adopter une politique de sobriété publique imbuvable.

 
Rien n’est plus dangereux que l’eau houblonnée qui dort. Les révolutions arabes, Fukushima, la guerre des narcotiques au Mexique… Tout cela ne serait qu’une mièvre comédie dramatique face au courroux des Belges. Jupille tomberait, tout comme a chuté la Bastille. Car il vaut mieux mourir titubant et saoul que de vivre sobre et à genoux. Citoyens, ouvrez vos fenêtres et écoutez ! Déjà, le bruit des verres qu’on entrechoque résonne dans nos rues ! Poivrots de tous les pays, unissez-vous face à la tyrannie mondiale des buveurs d’eau ! C’est la biture finale !

Adrien Koutný

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s