Israël envisage d’emprisonner 60 000 immigrés africains

Eli Yishai, ministre israélien de l’Intérieur

Israël s’est lancé dans une guerre psychologique avec l’Iran. L’état hébreu accuse la République Islamique d’être une menace pour le monde libre. Mahmoud Ahmadinedjad, le président iranien, a quant à lui comparé Israël à une tumeur cancéreuse. Israël distribue des masques à gaz en cas d’attaque chimique. Un système d’alerte par SMS a été mis au point par le gouvernement de Tel-Aviv. Dans ce contexte tendu, les préoccupations du ministre de l’Intérieur israélien dénotent. Eli Yishai affirme que les migrants africains sont autant une menace pour la survie d’Israël qu’une hypothétique bombe nucléaire iranienne.

Le ministre Yishai affirme qu’il est nécessaire d’emprisonner les 60 000 migrants africains entrés en Israël en toute clandestinité. Le récent viol d’une Israélienne de 39 ans par deux Africains marque pour lui un signal d’alarme qu’il serait stupide d’ignorer. « La menace que représentent les infiltrés est tout aussi grande que la menace iranienne. Le récent incident prouve à quel point nous avons oublié la protection personnelle de nos citoyens ».

Pour enfermer tous ses migrants illégaux, Israël devrait bâtir de nouvelles prisons. Le complexe pénitentiaire de Ketziot, actuellement en construction, ne suffirait pas. Le porte-parole de Yishai affirme penser également à l’expulsion de tous ces migrants. Mais cela nécessiterait une collaboration accrue avec le ministère des affaires étrangères. Le porte-parole du ministre soupire et continue : « Malheureusement, le ministère des affaires étrangères ne voit pas du même œil le problème des immigrés clandestins. On ne peut pas les expulser sans la coopération de ce ministère ».

Le ministre Yishai n’en est pas à sa première charge contre les immigrés. Au mois de mai, il avait affirmé à un journal que « dans les derniers mois des douzaines de femmes ont été violées par des infiltrés. Ces femmes n’ont pas contacté la police pour que les gens ne croient pas qu’elles ont attrapé le Sida. »

La police de Tel-Aviv a arrêté les deux Érythréens soupçonnés d’avoir commis le viol de la semaine passée. Ils ont été présentés à un juge, qui a confirmé leur mandat d’arrêt.

Ces derniers temps, les tensions entre noirs et blancs se sont accentuées en Israël. Selon la politique de l’état hébreu, toute personne de confession juive peut demander à émigrer en Israël. L’Éthiopie, pays très pauvre, accueille depuis des siècles une importante communauté juive. Beaucoup souhaitent désormais partir en Israël, où les conditions de vie sont meilleures.

Le Revizor, informations du Jerusalem Post

Publicités

3 réponses à “Israël envisage d’emprisonner 60 000 immigrés africains

  1. La différence, c’est que la France ne prétend pas être un état catholique mais laïque. On n’obtient pas le droit d’asile en fonction de la religion, comme c’est le cas en Israël. Il semblerait que du côté de Tel-Aviv, il vaut mieux être un juif blanc qu’un juif noir.

  2. MESSAGE DEPUIS ISRAEL ; CE N EST PAS UNE QUESTION DE JUIFS OU PAS JUIFS. SEULS LES ERYTHREENS POSENT PROBLEME, PAS LES ETHIOPIENS QUI ONT PLEIN D AIDE DE L ETAT D ISRAEL ET QUI SONT TRES RESPECTUEUX DE TOUS. LES ERYTHTRENS -DONT CERTAINS SONT ISLAMISTES -SONT RACISTES ENVERS MEMES LES AUTRES NOIRS ALORS IMAGINEZ LEURR RACISME ANTI BLANC CONTRE CEUX QUI POURTANT LES ACCUEILLE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s