Israël est satisfait de son image à l’étranger

L’ex porte-parole de Tsahal, le général Avi Benayahou, a estimé mardi que l’Etat d’Israël n’était pas en si mauvaise position concernant la Hasbara.  »Si je devais publier un communiqué de deux mots, j’aurais écrit :  »Désolés d’avoir gagné » ».  »Il y a de grands progrès, mais nous ne sommes pas encore en situation optimale », a-t-il ajouté estimant que le grand problème irrésolu de la Hasbara résidait dans les frontières d’Israël qui n’ont pas encore été clairement définies.

La Hasbara est la propagande mise en place par l’état hébreu pour améliorer son image à l’étranger et expliquer ses actions dans les territoires palestiniens.

La Hasbara dispose de plusieurs relais sur internet. Au niveau francophone, la propagande israélienne est notamment relayée par la Metula News Agency. Des éditos et des chroniques y sont publiés, signés par des auteurs israéliens.

La Hasbara peut évidemment être contestée. Pourquoi un état devrait-il s’assurer un tel réseau de propagande s’il n’avait rien à se reprocher ? Rappelons néanmoins que le point de vue palestinien dispose également de nombreux relais de propagande. C’est le propre de tous les états de vouloir influencer au-delà des frontières nationales. France 24 pour la France, Russia Today et Ria Novosti pour la Russie et la CNN pour les USA ne sont que des exemples parmi tant d’autres. Le garde-frontière entre propagande et information s’appelle « déontologie ».

Des penseurs de renom n’ont pas hésité à s’en prendre à la Hasbara. Le penseur de la gauche américaine Noam Chomsky n’est pas en reste, malgré le fait qu’il soit lui-même juif. Pour lui, la Hasbara est le programme officiel de la propagande sioniste qui pollue allégrement les médias indépendants. Selon Chomsky, l’état hébreu discrédite les Palestiniens et l’Islam en les qualifiant de « terroristes ». De cette manière, les crimes commis par Tel-Aviv passent sous silence.

La Hasbara connaît un regain d’activités lorsque la situation s’aggrave soudainement. Le journal britannique « The Guardian » avait relevé les efforts mis en place par Tel Aviv lors de l’invasion de Gaza en 2009 (Opération plomb durci). Des centaines de volontaires avaient été recrutés pour inonder la toile d’opinions favorables à Israël.

 

Le Revizor

 
Vidéo présentant les 10 stratégies pour manipuler les masses. De Noam Chomsky

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s