Iran/Israël: je t’aime, moi non plus!

 

Ronny Edry et sa fille. Cette photo est à l’origine du mouvement.

L’avis de 85 000 personnes suffira-t-il à empêcher une guerre ? En tout cas, c’est ce qu’espèrent les dizaines de milliers de personnes qui ont rejoint la page Facebook « Israël loves Iran ». Le principe a fait tâche d’eau. Maintenant, les pages telles que « Iran loves Israël », « Afghan loves Israël » et « Germany loves Iran » pullulent sur le net. Le monde ne s’est pas encore résigné à l’idée d’une guerre destructrice entre Israël et l’Iran.

Tout a commencé en Israël, en mars dernier. Ronny Edry, 41 ans, refuse de voir son pays s’engager dans une nouvelle guerre. Il se prend en photo avec sa fille et un drapeau israélien. Il y ajoute la mention : « Iraniens, nous vous aimons, nous ne bombarderons jamais votre pays ». Il poste la photo sur Facebook. Rapidement, des milliers d’Israéliens l’imitent. Ronny Edry décide alors d’ouvrir la page « Israël loves Iran ». Les Iraniens emboîtent le pas et la page « Iran loves Israël » voit le jour. À ce jour, elle réunit 25 000 personnes.

La page « Israël loves Iran » fonctionne selon un modèle très simple. Les citoyens refusant un nouveau bain de sang se prennent en photo. Pour que leur image soit diffusée sur Facebook, ils doivent débourser 100$. Pour être sur des affiches dans les rues de Tel-Aviv, le prix est de 1000$. Cet argent sert à financer toute la campagne publicitaire vantant la paix. Il est également possible de faire des plus petites contributions, de 5 ou 25$.

Michal Tamir, la femme de Ronny, s’active également. « Nous recevons chaque jour des centaines de messages d’Iraniens. Quand vous les lisez, vous avez envie de pleurer. Les Iraniens ont toujours cru que nous les haïssons. Ce n’est pas vrai. L’avantage de cette initiative, c’est qu’elle dépasse les gouvernements. »

Ces déclarations d’amour à la chaîne sont tout aussi bien reçues en Iran. Majid est l’instigateur de la page iranienne. Il écoutait une radio basée à Prague mais diffusant en Iran quand il a entendu l’initiative de Ronny Edry. « J’ai tout de suite décidé d’ouvrir la même page. Les Iraniens ont répondu en masse. N’oubliez pas que l’internet est contrôlé en Iran. »

Michael, un ingénieur de la ville iranienne de Shiraz s’exprime. « Il s’agit seulement d’un problème politique. Nous disons que nous nous aimons parce que nous n’avons aucune raison de nous haïr. Je n’ai jamais rencontré un seul Israélien. Mais j’ai vu que la vie a le même prix pour les Israéliens que pour nous. »

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou entendra-t-il les appels de son peuple ? Ignorera-t-il les appels à la paix, comme George Bush avait ignoré les énormes manifestations contre l’invasion de l’Irak ? Laissera-t-il une chance à la paix?

Le Revizor

 

Vous aussi, « aimez » la page « Israël loves Iran »! : https://www.facebook.com/israellovesiran

Advertisements

3 réponses à “Iran/Israël: je t’aime, moi non plus!

  1. Je me suis sept fois posé la question : est ce que on peux haïr son prochain et dire que nous sommes croyant …
    Ce ne sont pas les peuples qui fonds la guerre , s’est eux et leurs club ,les même depuis des siècle. Mais l’heure a sonné de de dire NON.NON.NON…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s