ÉDITO DE L’IMMONDE SMERDIAKOV: IVG, mariage homo et quoi encore?

Le Revizor n’est plus seul. Désormais, Smerdiakov, un vil personnage à la plume acérée viendra nous faire part de ses impressions de temps à autres. Ses idées ne correspondent pratiquement jamais à celles du Revizor. C’est justement pour cela qu’il a été choisi. Attachez vos ceintures…

Coup de projecteur sur la scène politique française, la presse de gauche bat le rappel, Flambi monte sur l’estrade et bombe le torse. Roulement de tambour… Taratatam… Et hop, le compagnon de Valérie Trierweiler nous annonce que dorénavant l’interruption volontaire de grossesse (IVG) sera intégralement remboursée par l’Etat. Les spectateurs se regardent interloqués tandis que Babar attend, les bras écartés et le sourire béat, que la plèbe l’ovationne. Le silence est cruel. Petit à petit le public comprend que le sketch est terminé et de timides applaudissements s’élèvent par-ci et par-là. L’acteur se retire; Une chose est sûre, il ne sera pas rappelé.

–          Tout ce tintamarre pour si peu? Éructe, faussement outré, un militant de l’UMP.

–          Connais-tu beaucoup de gens que cela concerne? Demande, absente, une abstentionniste à son mari.

Et pourtant, selon les statistiques officielles, plus de 200.000 personnes se font avorter par an en France. Rajoutez à ce nombre les crèves-la-faim qui jusqu’ici ne pouvaient pas payer l’IVG et, tant qu’on y est, les quelques économes qui gardent le fruit de leurs entrailles dans le congélateur pour les temps plus difficiles. Avec les chiffres que cela augure, on se rapproche du phénomène de mode. Sans oublier que l’on recule tant et plus l’âge jusqu’au quel le fœtus peut être mis à la poubelle. À savoir actuellement douze semaines, moment auquel la chose en question ressemble déjà plus à un être humain qu’à un têtard. Peut-être un jour pourrons-nous aller noyer notre bambin dans une clinique spécialisée parce que, tout bien réfléchi, on ne se sent pas prêt à être parent.

Un phénomène propre à une société féminisée dans laquelle des mannequins faméliques sans formes poussent à l’achat des femmes, payées au prix d’un ouvrier chinois, émancipées par leur carte de crédit et qui, décidées à profiter de leur corps comme d’un objet parmi tant d’autres, frustrent de plus en plus des hommes qui, par tristesse ou par vengeance, décident d’aller s’enculer entre eux en rêvant de réinventer la femme. Apparaît ensuite une homosexualité érigée en art de vivre et, dès lors, en segment de vente pour la société de consommation.

Une société merveilleuse, à l’intérieur de laquelle l’émancipation passe par le trou du cul, ou encore par l’infanticide. La suite logique nous mènerait à la légalisation de la pédophilie, une pratique déjà élitiste comme en témoigne les écrits de Sade ou les zones d’ombre entourant l’affaire Dutroux. D’ailleurs, me concernant, j’attends impatiemment le jour où une drack queen me mariera à un petit garçonnet de huit ans, sous un portrait de Michel Fourniret, dans un temple mormon.

Après cela, on comprend aisément pourquoi l’homme du futur ressemble à un asiatique, car avec des mœurs pareilles, l’occidental ne fera plus long feu.

Advertisements

3 réponses à “ÉDITO DE L’IMMONDE SMERDIAKOV: IVG, mariage homo et quoi encore?

  1. Ca nous change de vos miévreries et de votre lyrisme emprunté qui n’eût même pas convenu à un journal de brasserie des années vingt!

    • Les années vingt marquent l’âge d’or de la presse. Ceci dit, c’est la première fois qu’on m’accuse de mièvrerie. Tu sais, à force de venir ici, tu peux me tutoyer. Tu as beau être partout, tu n’es personne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s