Les vendeurs de drapeaux américains font fortune au Pakistan

Des manifestants chiites brûlent un drapeau américain à Karachi, au Pakistan.

La crise vous condamne au chômage ? Fuyez l’Europe et rendez-vous au Pakistan ! Naveed Haider, de l’imprimerie Panaflex, pourrait avoir besoin de main d’œuvre. Lorsque les manifestations anti-américaines ont éclaté suite à la diffusion du film « L’innocence des musulmans », l’homme d’affaire eu la fabuleuse idée de produire de nombreux drapeaux américains facilement inflammables.

Naveed Haider est aux anges. Son commerce marche du feu de Dieu. Les violentes manifestations ont renfloué ses caisses, jusque-là désespérément vides. Cet habitant d’Islamabad propose des drapeaux américains de tous les formats, vendus entre un et douze euros. Il a vendu des milliers d’exemplaires, qu’il regarde partir en fumée au journal télévisé.

« Depuis que ces manifestations ont éclaté, je vends dix fois plus », déclare-t-il, un large sourire aux lèvres. « Ces manifestations sont pour moi une aubaine inespérée ».

Un peu plus loin, un autre vendeur de drapeau s’esclaffe : « ça fait bien longtemps que je n’ai pas vendu un drapeau indien. Tout le monde veut des drapeaux américains. La condition, c’est qu’ils soient inflammables ».

Asim est serveur dans un restaurant près d’Islamabad. Pour lui, brûler un drapeau américain est devenu un rituel qu’il respecte obséquieusement tous les vendredi soirs, jour de prière. Il en a brûlé quatre en un mois. « Ça me procure un tel plaisir. Ce n’est pas un crime mais un moyen d’expression comme un autre ».

Certains groupes religieux distribuent des drapeaux américains, israéliens ou indiens à leurs militants. C’est le cas de Jamaat-el-Islami, le premier parti religieux du pays. Un des cadres du parti explique « qu’ils ont un accord avec les imprimeries, auxquelles ils fournissent le tissus ».

Un groupe chiite Majlis-e-Wahadatul Muslimeen, on n’est pas en reste. C’est la branche étudiante qui organise la production et la distribution des drapeaux. Mazhar Shigri, le porte-parole du groupe à Lahore (est) se vante : « on peut en sortir jusqu’à 500 par heure » !

La cellule drapeau du groupe chiite prépare un coup de force : la confection d’un drapeau américain de 500 mètres de long et de 60 mètres de large ! Le drapeau géant est évidemment destiné à partir en fumée.

L’anti-américanisme au Pakistan est très développé, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, les États-Unis sont le principal soutien du régime autoritaire et laïc. Ensuite, les frappes de drones US en territoire pakistanais irritent, surtout quand elles touchent les symboles de la souveraineté nationale, tels que l’armée. Le Pakistan est un pays bercé par le nationalisme, qui accepte mal les ingérences américaines ou le soutien accordé à l’Inde, ennemi juré.

Le Revizor

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s