Répétition générale avant l’agression contre l’Iran

Répétition générale au Proche-Orient. Les États-Unis et Israël lancent les plus grands exercices militaires jamais organisés par les deux alliés. 3500 soldats américains et 1000 soldats israéliens sont mobilisés pour ces manœuvres qui dureront trois semaines. Cette démonstration de force survient alors qu’Israël subit des tirs de roquettes venues de Gaza et qu’une guerre avec l’Iran devient chaque jour un peu plus probable.

« Cet exercice, appelé Austere Challenge 2012, améliorera la défense anti-missile israélienne et promouvra la paix et la stabilité dans toute la région », affirme le général américain Franklin. L’officier continue en se félicitant que « ces exercices sont les plus grands jamais organisés dans l’histoire du solide partenariat militaire entre Washington et Tel-Aviv ».

Durant les manœuvres, Américains et Israéliens s’entraîneront à parer d’éventuels tirs de missiles, qu’ils soient à courte ou longue portée. Israël dit vouloir s’entraîner à se battre sur plusieurs fronts. « L’objectif d’Israël est d’être capable de se défendre, peu importe d’où vienne l’attaque », a déclaré le général israélien Nuriel. En cas d’attaque israélienne sur l’Iran, le Hezbollah libanais a juré de venir en aide à son mentor. Le Hamas palestinien pourrait également être tenté par l’aventure.

Israël a abattu un drone de reconnaissance envoyé par le Hezbollah.

Américains et Israéliens démentent toute fois vouloir envoyer un message à Téhéran. « Personne ne doit voir de message dans cet exercice. Le seul message, c’est qu’Israël et les États-Unis s’entraînent et s’améliorent ensemble », a répondu le général Nuriel aux journalistes. Le général Franklin, envoyé par Washington, confirme les dires de Nuriel. « Je ne suis pas ici pour envoyer un message à quiconque. Nous travaillons sur ce programme depuis deux ans. »

La charge financière des exercices sera largement prise en charge par Washington. Il en coûtera 30 millions de dollars aux contribuables américains, tandis qu’Israël déboursera 7,9 millions de dollars. Les États-Unis vont déployer des missiles Patriot, tandis qu’Israël utilisera son nouveau lance-missiles. La marine américaine sera également de la fête.

Tel-Aviv compte également simuler l’intrusion de drones sur le territoire national. Rappelons que l’état hébreu a abattu la semaine dernière un drone iranien envoyé par le Hezbollah.

Le premier ministre israélien hausse le ton contre le même Hezbollah et son allié syrien. « Israël pensera à une opération militaire s’il estime que des armes chimiques syriennes peuvent tomber dans les mains des terroristes du Hezbollah. »  Ban Ki-Moon, le secrétaire général de l’ONU, appelle le Hezbollah au calme. « Le Hezbollah doit cesser ses activités militaires au Liban et à l’étranger. L’envoi d’un drone sur Israël est une provocation inutile. »

 La drôle de guerre

Ban Ki-Moon n’a par contre pas soufflé un traitre mot sur les manœuvres israélo-américaines, alors que la tension avec l’Iran est à son comble. En revanche, le Sud-Coréen demande à Israël de cesser d’envoyer quotidiennement ses avions de chasse patrouiller dans le ciel libanais.

La république islamique iranienne ne baisse pas la garde devant les menaces de plus en plus précises proférées par Israël et son éternel allié américain. Un haut dirigeant des Bassidji, une milice proche idéologiquement du régime en place, affirme que ses hommes sont prêts à se battre et à mourir pour leur patrie. « Les Bassidji sont prêts à enterrer les rêves de ceux qui veulent détruire l’Iran ! Les Bassidji ne reculeront jamais devant une menace étrangère. »

Les Bassidji défilent devant les Guides suprêmes de la révolution islamique.

Mahmoud Ahmadinejad n’est pas en reste et garde toute sa verve. « L’Iran a toujours été symbolisé par la beauté et la paix. Mais l’ennemi doit savoir que le pays sera toujours uni face aux menaces étrangères et que tout envahisseur sera reçu comme il se doit. »

Israël utilise ses relais au sein des pays occidentaux pour accentuer les sanctions économiques visant l’économique iranienne. Steve Hanke, un économiste américain très réputé, estime que l’Iran suffoque avec une inflation frôlant les 70%. La monnaie persane, le Rial, souffre d’une forte dépréciation. Les hydrocarbures, moteur de l’économie iranienne, font déjà l’objet d’un embargo occidental. L’automobile, second pilier de l’industrie nationale, asphyxie également. Les prix des voitures ont augmenté de 20%, alors que les crédits sont de moins en moins accessibles. Des mouvements ponctuels de mauvaise humeur éclatent dans les rues de Téhéran, accusant le gouvernement de ne rien faire pour protéger les acteurs économiques du pays. Résultat ? Une ambiance prérévolutionnaire. Nul doute que nos « amis » serbes d’Otpor (https://voixnouvelle.wordpress.com/2012/08/15/otpor-les-professionnels-de-la-revolution-tarifee/) se dépêcheront de faire leurs valises.

 

Le Revizor

6 réponses à “Répétition générale avant l’agression contre l’Iran

  1. Dans l’attente d’une bombe sur Tel-Aviv, je vous prie d’agréer, Mr Revizor, mes sentiments distingués.

  2. Information importante:

    L’intervention militaire Israélienne sur les centrales nucléaires Iraniennes aura lieu au début du printemps 2013 ( mars ou avril) avec l’ aval de Barack Obama qui aura été réélu Président des USA!

    Cette intervention entraînera un conflit régional dévastateur aux conséquence géo-politiques mondiales non mesurables à ce jour!
    + d’infos : http://vigiinfos.canalblog.com/

    • Personne ne se bougera pour l’Iran. Tout ce qui se disent prêts à intervenir en faveur de Téhéran font de la gonflette. Oui, j’adore le Moyen-Orient et l’Europe de l’est🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s