Géorgie rime de nouveau avec Staline

AFP_100625statue-staline_8

Les statues de Staline ont refait leur apparition en Géorgie, pays dont il est originaire. Les habitants du village d’Alvani pourront désormais savourer leur excellent vin aux pieds du petit père du Peuple. Il faut y voir un pied de nez de l’actuel gouvernement au président Saakashvili qui s’était évertué à faire disparaître toute trace du sanguinaire dictateur.

« Le passé ne doit pas être oublié. Staline a énormément contribué à la victoire de l’Union Soviétique sur les Nazis », a déclaré Grigol Oniani, le chef du Parti Communiste géorgien devant quelques badauds. La statue a été inaugurée le jour du 133ème anniversaire de Staline.

Mais les choses ne s’arrêtent pas là. Gori, ville occupée par l’armée russe lors de la guerre de 2008, a voté pour que soit reboulonnée une imposante statue de Staline. En 2010, le président Saakashvili avait fait déplacer cette statue pour signifier la soi-disant aversion géorgienne face au passé soviétique.

Le sacrifice de milliers de Géorgiens dynamité par Saakashvili, à Koutaïssi en 2009.

Le sacrifice de milliers de Géorgiens dynamité par Saakashvili, à Koutaïssi en 2009.

Peu avant, en 2009, Saakashvili a fait dynamiter le mémorial de Koutaïssi aux soldats de l’armée rouge tombés sous les balles allemandes. Malheureusement, deux personnes ont été tuées par des éclats, reflétant l’amateurisme du président, tant dans la politique extérieure que dans sa connaissance de l’Histoire. L’opinion publique autant géorgienne que russe s’étaient insurgées. Moscou avait décidé de créer une réplique exacte du monument victime de l’occidentalisation chère à Saakashvili. Mais la répression du régime de Saakashvili ne s’est pas arrêtée là. En 2011, les symboles communistes ont été interdits, à l’image de ce qui se fait en Moldavie et dans les pays baltes. Les anciens cadres du parti ou du KGB sont bannis de la vie politique.

La récente victoire de Bidzina Ivanishvili et de sa coalition « Rêve Géorgien » aux élections législatives change la donne. Le pays reste pro-occidental, mais n’est plus farouchement anti-russe. Ivanishvili a nommé un ministre chargé de l’apaisement des relations avec le Kremlin. Le premier objectif est le rétablissement des relations diplomatiques, coupées à la suite de la guerre de 2008.

Le Revizor

11 réponses à “Géorgie rime de nouveau avec Staline

  1. Staline + Churchill + Roosevelt = pareil. Quand les USA ont voulu en finir avec le Nazisme, ils s’en sont remis aux communistes (prêt « bail »). Comme quoi, ces deux systèmes sont en apparence différents, mais en réalité, il s’agit de deux pinces d’une même tenaille, se resserant autour d’un même point.

      • La peste brune, c’est celle des USA;
        Hitler a été mis en place pour abattre la Russie ( quel que soit son régime politique et ça continue. Si la Russie s’arme, ce n’est pas pour attaquer qui que ce soit mais pour se défendre..
        Qui possède la Russie, possède le Monde et c’est une raison suffisante de la stratégie russe ..la multipolarité !

        J’en viens à Hitler , la marionnette utile des USA qui en principe devait se débarrasser des russes et ensuite, envoyer les européens de l’Ouest au casse- pipe pour soit disant libérer la Russie du faschisme…
        Une pierre, deux coups…
        Malheureusement, c’est coriace un russe…DA et à DADA !

        Il y avait et toujours actuellement une russophobie entretenue…. les réseaux Charlemagne en France… Demandez au Facho Papa de Hollande… Ces fachos trouillards déguisés en pétainistes et ensuite PS Peace et Love… Les plus idiots sont les écolos héritiers pétainistes en idiots utiles…
        J’ai vérifié depuis deux ans sur des profils type écolo… on gratte facilement et l’on trouve un russophobe en marionnette !

  2. Le bloc de commandement russe connaissait parfaitement le plan du cartel bancaire. C’est ce dernier, via les banques de Wall Street, qui a financé la révolution russe et qui a été cherché le sinistre Lénine, le Ben Laden de l’époque, pour accomplir les basses œuvres…

    N’oubliez jamais cet extrait du discours très initiatique de Lénine, prononcé à Bakou en 1919 (il faut le connaître par coeur) :

    « Dans un premier temps, nous détruirons les empires des pays capitalistes. (Ceci fut réalisé à la suite des deux Guerres mondiales, n.d.l.r.)

    Dans un second temps, nous occuperons ces empires. (Pour réaliser ce second point il importait que la France abandonnât ses colonies à Staline ! n.d.l.r.)

    Dans un troisième temps, nous créerons une crise économique sans précédent.

    Dans un quatrième temps, nous créerons une crise sociale telle que l’Europe tombera comme un fruit mûr. » (Ce sera pour 2012)

    http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/11/12/2636512_dsk-et-guerre-en-libye-nouvelle-monnaie-retour-en-arriere.html

    que l’Europe tombera comme un fruit mûr. » (Ce sera pour 2012)

  3. Le bloc de commandement russe connaissait parfaitement le plan du cartel bancaire. C’est ce dernier, via les banques de Wall Street, qui a financé la révolution russe et qui a été cherché le sinistre Lénine, le Ben Laden de l’époque, pour accomplir les basses
    œuvres…

    N’oubliez jamais cet extrait du discours très initiatique de Lénine, prononcé à Bakou en 1919 (il faut le connaître par coeur) :

    « Dans un premier temps, nous détruirons les empires des pays capitalistes. (Ceci fut réalisé à la suite des deux Guerres mondiales, n.d.l.r.)
    Dans un second temps, nous occuperons ces empires. (Pour réaliser ce second point il importait que la France abandonnât ses colonies à Staline ! n.d.l.r.)
    Dans un troisième temps, nous créerons une crise économique sans précédent.
    Dans un quatrième temps, nous créerons une crise sociale telle que l’Europe tombera comme un fruit mûr. » (Ce sera pour 2012)

    http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/11/12/2636512_dsk-et-guerre-en-libye-nouvelle-monnaie-retour-

    en-arriere.html

    • Qu’as-tu contre l’absence de conditions?

      Tu verrais un marchandage du genre:

      « Vous nous laissez achever les Juifs et les Tsiganes d’Ukraine, en on promet de partir quand on aura fini ».
      « Pas les juifs, mais ok pour les Tsiganes. Des superviseurs américains viendront voir si vous ne faites pas preuve de cruauté gratuite ».

      • Je me moque des Juifs. Je me torche le cul à coups de Torah et de Talmud. En format poche, bien évidemment, austérité oblige! Je faisais surtout référence au Japon, humilié à coups de bombes nucléaires et aux génocides de Dresde, de Freudenstadt, etc.

  4. Très fin, on reconnait la plume d’Evola🙂
    Le Japon n’a eu que ce qu’il mérite, tout comme l’Allemagne. Dans ces sociétés lobotomisées par des idéologies nauséabondes, les crimes du parti et le peuple ne font qu’un. Il n’y avait pas d’autre solution.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s