VIDEO En Syrie, personne n’a le monopole de la barbarie

Le peintre Pablo Picasso a peint le bombardement de la ville espagnole par les troupes nazies. Son tableau souligne toute la barbarie dont l'Homme est capable.

Le peintre Pablo Picasso a peint le bombardement de la ville espagnole par les troupes nazies. Son tableau souligne toute la barbarie dont l’Homme est capable.

Les médias occidentaux ne cessent de ressasser les mêmes images, certes dramatiques, de zones résidentielles bombardées par les forces de Bachar Al Assad. Les journalistes, par fainéantise intellectuelle, se cantonne à dénoncer les abominations commises par les troupes gouvernementales.

Dénoncer les exactions des rebelles est presque considéré comme de la haute-trahison. L’ancienne procureure du Tribunal Pénal International pour l’ex-Yougoslavie, Carla Del Ponte, l’a appris à ses dépends. La Suissesse a accusé les rebelles syriens d’avoir utilisé du gaz sarin dans leur lutte à mort contre le régime de Damas. Le lendemain, la commission ONUsienne d’enquête la Syrie, dont Carla Del Ponte fait partie, la désavoue publiquement. Tout ça dans un contexte où Barack Obama et ses alliés (appelés « communauté internationale ») se font de plus en plus menaçant envers le président syrien Bachar Al Assad, soupçonné d’avoir utilisé des armes chimiques.

La vidéo que vous trouverez en fin d’article a de quoi heurter les plus sensibles. Encore examinée par l’organisation Human Right Watch, la vidéo aurait été prise en Syrie. On y voit un commandant rebelle de la Katiba Omar al-Farouq découper un cadavre de soldat fidèle au régime de Bachar Al Assad. Il extrait le cœur du corps, avant de… le mordre!

ATTENTION toutefois, les vidéos en provenance de Syrie, qu’elles mettent en scène des rebelles ou des troupes gouvernementales peuvent difficilement être authentifiées.

Je vous avoue qu’en postant cette vidéo, j’ai eu un cas de conscience. Devons-nous montrer de telles images? J’aimerais vous demander votre avis. Répondez au sondage ci-dessous.

11 réponses à “VIDEO En Syrie, personne n’a le monopole de la barbarie

  1. Pingback: VIDEO En Syrie, personne n’a le monopole de la barbarie | Dystocie du Nouvel Ordre Mondial·

  2. Bonjour,
    J’ai voté non, il y a des limites à respecter car je pense que l’existence de l’image peut et même doit être relatée mais que sa diffusion doit être censurée.

      • Sensibiliser l’opinion à quoi? A la violence fasciste ou de la guerre? A ce compte-là, on aurait dû voir les jeunes assassinés par Breivik en Norvège agoniser dans une marre de sang? Non, les journalistes nous ont dit que ce fou avait assassiné 77 personnes et nous les avons crus, sans avoir besoin de preuves morbides par l’image. En plus, on sait que ces fascistes utilisent ces images pour terroriser les populations.

      • Prenons l’exemple syrien. Certains s’entêtent à considérer que l’opposition est angélique, qu’elle ne commet pas d’exactions. On reconnait malgré tout le caractère djihadiste « d’une minorité de combattants ». Vous ne pensez pas que ce genre de vidéos permet d’ouvrir les yeux des aveugles?

  3. Amis Belges, bonjour.

    Je trouve la question du sondage bien tournée, mais pas les réponses. Comment voulez-vous que TF1 et consors montrent de telles images aux heures où cela peut intéresser les primates que nous sommes (enfin, pour les primates qui regardent la télé, ce qui n’est pas mon cas). D’un autre côté si cela peut permettre à youtube de faire du pognon en diffusant des vidéos de ce genre tout en censurant des clips et autres reportages qui sont loins d’atteindre un tel degrés d’horreur…

    En plus, cette vidéo est clairement de la propagande, dans le sens qu’elle a été postée par l’auteur des faits – Khalid al-Hamad, alias Abu Sakkar – histoire de faire peur aux soldats syriens, avec comme sous-titre (d’aprés lui): oeil pour oeil, dent pour dent.

    Je vous mets le lien avec un blog du NY times:
    http://thelede.blogs.nytimes.com/2013/05/14/syrian-rebel-reportedly-defends-sinking-his-teeth-into-dead-soldiers-flesh-on-camera/#more-211794

    Et histoire d’en rajouter dans la confusion, voici un autre article de Silvia Cattori se moquant d’une de ses consoeures…
    http://www.silviacattori.net/article4445.html

    Bonnes lectures.

    • Encore une fois, j’approuve totalement ce que vous dites. Mes réponses sont trop larges, pas assez précises. Malheureusement, les sondages permettent rarement la dose de finesse nécessaire.

      Quasiment toute l’information en temps de guerre peut être qualifiée de propagande. A moins qu’on soit totalement insensible aux malheurs humains, on prend (presque) toujours parti dans un conflit qui nous intéresse un tant soit peu. Il suffit d’ouvrir les grands quotidiens pour s’en rendre compte.

      Merci pour les liens, je vais éplucher ça.

      • « Et comment trouvez-vous Bruxelles? »

        Avec un GPS, ou plus simplement avec un atlas routier. Sans rire, je suis un casanier (au grand dam de ma dame). Mais la Belgique fait partie de mes destinations envisagées. Un pays tout plat, le rêve pour quelqu’un qui vit parmi les volcans! Cependant, j’ai connu des belges, principalement en camping, et ils étaient trés sympathiques.🙂

      • 😀 C’est souhaitable! Nous aimons accueillir tout le monde avec des frites et de la bière! Si vous avez besoin de conseils, n’hésitez pas.

  4. Des frites et de la bière? C’est ma diététitienne qui va pas être d’accord…

    Pour en revenir au sujet de l’article, il me semble que l’Information de guerre peut être divisée en deux branches:
    – Celle que vous aviez traitée dans « l’information de guerre n’est pas une lasagne » – au passage, je ne sais pas si je vous avez félicité pour le titre, chapeau – où tout est sous le contrôle des étâts-majors, et aucuns journalistes n’est authorisé sur place (même pas BHL!!). Ce qui peut paraître en contradiction avec la médiatisation de la part du gouvernement français sur l’urgence de l’aide militaire pour sauver-les-braves-maliens-qui-sont-sous-le-joug-des-ignobles-salafistes-musulmans-en-plus.
    – Et l’autre, à l’inverse, qui surmédiatise à outrance les faits, voire les faits divers. Que ce soit dans les medias mainstream ou sur les sites alternatifs.

    Cette dernière branche a l’avantage, pour les dirigeants, d’entretenir une confusion. A contrario, la première est beaucoup plus facile à comprendre. L’absence d’informations en dira toujours plus que le bourrage de crânes médiatique.

    PS: Pour mon peut-être futur voyage je me permets de vous demander des conseils: quelle est le monnaie en cours, de par chez vous? Est-il facile de trouver un relais de poste histoire de se sustenter et de laisser reposer les canassons? y a-t-il des bandits de grands chemins? Les serfs sont-ils belliqueux? Pourrons-nous espérer voir son altesse royale?
    Bon, plus sérieusement, on a trés peu de nouvelles sur la Belgique en France, à croire que votre pays se situe sur la face cachée de la Lune! Donc, au niveau du gouvernement, ça donne quoi?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s