Pourquoi les Arabes ne bougeront plus jamais pour la Palestine

C’est à chaque fois la même chose. Quand la fureur israélienne vient s’abattre sur Gaza ou la Cisjordanie, les dirigeants arabes poussent des cris d’orfraie. « La nation arabe est attaquée par les sionistes », éructent-ils, la bouche pleine d’écume. Pourtant, ces mêmes dirigeants ne feront jamais rien qui puisse nuire à la bande de Tel-Aviv. Pire : ils les encouragent discrètement. Analyse.

La première raison qui pousse les dirigeants arabes à soutenir passivement Israël tient des étroites relations entre les vingt-deux pays du monde arabe et l’Union Européenne. Les vingt-sept forment le premier partenaire économique de la région, et spécialement du Maghreb. À titre d’exemple, les échanges commerciaux tunisiens dépendent à hauteur de 80% de l’Union Européenne. Mais la dépendance ne s’arrête pas là. Dans le monde arabe, une calorie sur deux est importée, principalement d’Europe… tout cela alors que l’agriculture occupe un tiers de la population ! Cette dépendance est contrebalancée par les ventes de l’indispensable pétrole arabe.

On comprend mieux pourquoi le monde arabe ne peut pas se mettre en porte-à-faux avec Bruxelles & cie. Ryad, Amman, Tunis ou Le Caire peuvent s’insurger, mais ne peuvent en aucun cas s’opposer fermement, en témoignent les propos tenus par plusieurs dirigeants européens concernant la dernière agression en date israélienne :

Ministre britannique des affaires étrangères : « Je condamne totalement les attaques à la roquette depuis Gaza vers le sud d’Israël, menées par le Hamas et d’autres groupes armés, a ajouté M. Hague dans un communiqué. Elles créent une situation intolérable pour les civils israéliens qui ont le droit de vivre sans peur d’être attaqués depuis Gaza, a-t-il estimé.
Les attaques à la roquette risquent aussi d’aggraver la situation désespérée des civils palestiniens, a-t-il ajouté.
M. Hague a en outre appelé le Hamas et les autres groupes armés à Gaza à cesser immédiatement les attaques contre Israël, et a fortement encouragé Israël à faire tout son possible pour réduire les tensions. »

Un journaliste de la BBC a perdu son fils, tué dans des bombardements israéliens sur Gaza.

Porte-parole de la chancelière allemande, Angela Merkel : « La chancelière fédérale appelle le gouvernement égyptien à user de son influence sur le Hamas pour l’inciter à calmer la violence », a déclaré le porte-parole adjoint d’Angela Merkel, Georg Streiter, lors d’une conférence de presse. La chancelière « suit avec grande inquiétude l’escalade de la violence au Moyen-Orient », a-t-il assuré en soulignant : « c’est le Hamas dans Gaza qui est responsable de cette explosion de violence ».

François Hollande : « «J’ai eu au téléphone Benyamin Netanyahou (Premier ministre d’Israël) et je lui ai dit que nous étions conscients de l’exigence pour Israël de sa propre sécurité mais qu’il y avait aussi à éviter justement de tomber dans des provocations qui pourraient dégénérer», a précisé le président français. Il a ajouté qu’il avait également eu au téléphone le président égyptien Morsi «pour lui demander d’utiliser toute son influence pour éviter d’autres actions».

Bien sûr, dans tous les commentaires de nos diplomates, les violences sont immédiatement imputées au Hamas. Ils occultent totalement que pour un Israélien qui périt sous un missile Qassam, plus de 50 Palestiniens succombent sous des « frappes chirurgicales ». De plus, qui ne prendrait pas les armes dans pareille situation ?

Les Européens soutiendront toujours Israël. Pour plusieurs raisons. La première, c’est qu’un sentiment diffus de culpabilité persiste, surtout en Allemagne. Nous avons été bien plus antisémites que ne le sont les musulmans aujourd’hui. Nous avons fait de la mort un commerce, une industrie florissante. L’Allemagne n’est pas la seule responsable, nous avons tous collaborés. Israël se plait d’ailleurs à souligner notre responsabilité collective, comme en témoigne la récente visite du premier ministre Netanyahou à Toulouse, théâtre des tueries de Mohammed Merah. Le leader israélien en a profité pour faire un parallèle selon lui « évident » entre les sombres forfaits du tueur islamiste et ceux des Nazis. Ensuite, bien que nous nous sentions coupables, nous ne voudrions pas voir déferler en Europe plusieurs millions de juifs. La France avait déjà eu un mal de chien à accueillir les 800 000 pieds noirs ayant fui l’Algérie. Que pourrait faire une Europe en crise de plus de 7 millions d’Israéliens, en admettant que la majorité d’entre eux ira dans le vieux continent ?

La deuxième raison qui empêche les pays arabes à agir ensemble pour la libération de la Palestine leur est directement imputable. Malgré le fait qu’ils parlent tous une même langue, qu’ils ont une longue histoire commune et qu’ils sont majoritairement musulmans, les Arabes n’ont jamais réussi à s’unifier. La Ligue Arabe n’a aucun pouvoir significatif, si ce n’est celui d’arbitrer les nombreux différents entre « nations souveraines ». La Conseil de Coopération du Golfe est avant tout un instrument de domination dans les mains de l’Arabie Saoudite. L’Union du Maghreb Arabe est un mirage en plein désert. De plus, ils n’ont jamais réussi à faire une union de la Défense. Pire encore ! Des conflits pourraient très bien éclater pour la maîtrise de l’eau et du pétrole ou pour des revendications territoriales.

Dans ce contexte, on comprend aisément que rien ne sera entrepris pour la Palestine. D’autant plus qu’après le « printemps arabe », la plupart des états tentent de se refaire une santé. L’Égypte de Morsi, bien que proche idéologiquement du Hamas, ne fera AB-SO-LU-MENT rien ! Pourquoi ? Car elle ne voudrait pas que les 1.3 milliards de dollars annuels de dotation états-unienne à l’armée égyptienne soient supprimés. À cela s’ajoute les 250 000 millions annuels d’aide économique. La seule condition pour obtenir la grasse enveloppe, c’est maintenir la paix avec Israël

La troisième raison est à trouver dans l’utilité d’Israël pour les leaders arabes. Autant les dictatures laïques (Syrie, Maroc, Algérie, etc.) que les forteresses islamistes (Qatar, Arabie Saoudite, Soudan, Égypte, etc.) ont besoin d’un ennemi extérieur. Israël rempli ce rôle à merveille, avec créativité et obstination. La rue arabe exècre Israël. Les dirigeants peuvent se servir de l’état hébreu pour détourner l’attention quand les choses ne vont pas comme ils le souhaitent. C’est ce que le gouvernement de Bachar El-Assad avait fait en 2011 en organisant des manifestations aux frontières d’Israël en commémoration de la Nakba (« catastrophe », désigne la création de l’état d’Israël).

Fillette israélienne, peu après une alerte au missile.

Un tel ennemi ne peut qu’être choyé. La puissance d’Israël, ses projets sionistes d’expansion territoriale, son identification à l’empire US, sa politique d’apartheid, son Histoire sanguinolente et son indécrottable arrogance ; tout cela a fait de l’état hébreu une denrée rare que les dirigeants arabes veulent protéger, contrairement aux droits des peuples qu’ils administrent. Leur pire cauchemar serait sans doute un état bi-national où juifs et musulmans cohabitent en parfaite entente.

Le Revizor

NB : Malgré l’actuelle brutalité (sauvagerie ?) de l’armée israélienne, je tiens cependant à signaler mon profond désaccord avec ceux se réjouissant chaque fois qu’une roquette palestinienne tue des innocents de l’autre côté des tranchées. Les habitants de Sdérot ou d’Ashkelon méritent eux aussi de vivre en paix. Ils sont eux aussi prisonniers de la haine. La seule solution de sortir de ce cercle vicieux est, à mes yeux, l’émergence d’un état binational regroupant Juifs et Arabes. La forte croissance démographique arabe placera Israël devant ce défi tôt ou tard. Les apartheids et les régimes ségrégationnistes ne résistent jamais à l’épreuve du temps.

17 réponses à “Pourquoi les Arabes ne bougeront plus jamais pour la Palestine

  1. La société israélienne est aujourd’hui dramatiquement confrontée aux limites d’un système qui fait reposer sa légitimité sur des critères ethniques et religieux.
    Lundi 28 mai, le procureur général de l’État a renoncé à engager des poursuites contre les rabbins Dov Lior et Yaakov Yossef, qui ont publiquement soutenu un traité théologique racialiste Torath Hamelekh (Torah du Roi) . Ce livre publié en 2009 et co-écrit par Elitzur-Hershkowitz et le rabbin Itzhak Shapira traite des conditions dans lesquelles les non-Juifs peuvent être tués sans enfreindre les lois religieuses

  2. Nous ne devons pas oublier que quelques uns des pires meurtriers des temps modernes étaient Juifs. Il s’agit d’un événement historique particulièrement souvent passé sous silence : il y a environ 90 ans, entre le 19 et le 20 décembre 1917, au cour de la révolution bolchevique et de la guerre civile, Lénine signa un décret créant la Commission Panrusse pour la Répression de la Contre-révolution et du Sabotage, plus connue sous le nom de Tchéka.
    En peu de temps, la Tchéka devint l’organisation de sécurité d’Etat la plus importante et la plus répressive. Son organisation et sa structure évoluèrent régulièrement, tout comme son nom : de Tchéka à GPU, puis à NKVD, et plus tard à KGB.

    • Je ne crois pas que le fait que Lénine ait des origines juives signifie quoique ce soit. Il existe des ordures partout, dans tous les groupements religieux, culturels ou ethniques.

      • Il est impossible de connaître avec certitude le nombre de morts dont la Tchéka fut responsable d’une manière ou d’une autre, mais il s’évalue probablement autour de 20 millions, incluant les victimes de la collectivisation forcée, des famines, des purges, des expulsions, des déportations, des exécutions et des tueries de masses dans les goulags.

      • L’URSS s’est certes rendue coupable de crimes injustifiables. Mais elle a fait du bien aussi… L’Empire russe n’était qu’un vaste champ où régnait encore l’esclavage et le féodalisme. Grâce à de nombreux sacrifices, le pays est devenu un phare pour la moitié de la planète.

      • Les musulmans et les juifs tuent au nom des religions monotéîstes :
        Les crimes musulmans sont justifié par le Coran, où Allah récompense les Djihadistes selon les joies du 7 ème ciel (des vierges éternelles qui attendent les criminels au Paradis)

        Les crimes juifs sont également récomppensés et justifiés talmudiquement par la Thora, comme autrefois les croisés.

  3. La France a été violée et offerte en morceaux à une meute d’affamés.
    
    Si le spectre de la menace de l’Islam a bien fonctionné chez les crédules, il se trouve que toutes les sphères d’influence et de pouvoir sont pourtant entièrement aux mains des dits juifs, eux qui sont pour la plupart de bons athées cupides à la double nationalité franco-israélienne. C’est un constat que personne ne peut réfuter et qui peut être démontré preuves à l’appui.
    Leurs lobbies et leurs associations sont sur tous les fronts et les français neutres, impartiaux, laïcs, et même chrétiens, ont été dépossédés et se sont volatilisés pour disparaitre pratiquement complètement du paysage médiatico-politico-industriel.

  4. ILS SE SONT TROMPÉS ET LES AUTRES AVEC EUX
    CE SONT DES PALESTINIENS QUI COURENT ET LES FAUX PACIFISTEES (de sabra et chatila en 82 )qui envoient les bombes sur les propriétaires HISTORIQUES
    ILS AURAIENT DU LES RENVOYER ?

    • Après la prise de Babylone par les Perses, l’empereur Cyrus II libère les Juifs et leur donne la mission de retourner dans leur pays d’origine devenu la province perse de Judée et d’y reconstruire le Temple de Jérusalem (538 av. J.-C.). Selon la Bible, plus de quarante mille profitèrent de l’autorisation. Mais les livres bibliques témoignent aussi que beaucoup s’étaient installés et restèrent à Babylone : ils constituent le premier centre de la Diaspora. On en retrouve certains dans des tablettes économiques de la période achéménide (Ve siècle) retrouvées à Nippur. Ces familles font des affaires avec des Babyloniens de souche, et sont parfaitement intégrées dans l’économie de la région. Rien ne les distingue des autres dans nos sources hormis leurs noms personnels, comportant souvent le nom de Yahweh (retranscrit Yaw en cunéiforme), et dans certaines familles on trouve des membres avec un nom juif et d’autres avec un nom babylonien, faisant référence à une divinité mésopotamienne.

  5. Le Secrétaire général de l’Organisation de la Coopération islamique (OCI) Ekmeleddin Ihsanoğlu a eu des entretiens bilatéraux vendredi avec le Haut Représentant pour les affaires étrangères et la politique de sécurité Catherine Ashton sur la dernière agression israélienne contre la bande de Gaza et exhorté l’UE à faire pression sur Israël pour arrêter la violence

  6. Après la tuerie sur l’ile d’Utoya en juillet 2011, la société civile norvégienne serait-elle sur le point de se déchirer sous les coups de butoir d’une immigration extra-européenne sans contrôle ?
    Récemment, un groupe de musulmans radicaux a menacé le pays d’un nouveau 11 septembre si la charia, la loi islamique, n’était pas appliquée. Ce n’est pas la première fois que les musulmans profèrent des menaces de mort dans ce pays. Un imam d’origine pakistanaise avait menacé de prison ceux qui ne prient pas et voulait décapiter ceux qui ne jeûnent pas pendant le ramadan.
    Un des musulmans du groupe radical a tenté d’obtenir une licence de port d’armes en s’inscrivant à des cours de chasse mais le mahométan a été démasqué par l’association des chasseurs norvégiens voyant qu’il s’intéressait plus aux fusils qu’à la nature.
    Malgré une situation inquiétante, le parti travailliste norvégien continue de faire venir en masse une immigration des pays islamiques afin de disposer d’un réservoir électoral sans limite.
    Quel nouveau prix devra payer la Norvège pour cette politique insensée ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s